Les 7 frais que vous devriez probablement payé avant de mettre en vente votre bien immobilier

frais immobilier particulier

Les 7 frais que vous devriez probablement payé avant de mettre en vente votre bien immobilier

Savoir combien il en coûtera pour vendre une maison peut vous aider à éviter d’être déçu lorsque viendra le temps de la mettre sur le marché.

Bien que de nombreuses personnes épargnent et anticipent les coûts associés à l’achat d’une maison ou d’un appartement, tout le monde ne se rend pas compte que la vente d’un bien s’accompagne aussi de son lot de frais.

Dans certains cas, ces frais peuvent correspondre à 10 % du prix de vente de la maison ou de l’appartement. Cela dit, un bon nombre de ces frais restes négociables et fluctue en fonction de l’état du marché immobilier.

Comprendre les coûts associés à la vente de votre maison ou appartement peut vous aider à vous prémunir des mauvaises surprises à la mise en vente de votre bien.

1. Commission de l’agence immobilière

La commission immobilière est souvent la commission la plus élevée qu’un vendeur doit payer. Dans de nombreux cas, ces commissions peuvent atteindre 5 à 8 % du coût de la vente. Pour un appartement de 60m2 en banlieue parisienne à 250 000€, les frais d’agence peuvent atteindre les 20 000€.

De nombreux propriétaires tentent d’éviter ces frais élevés en optant pour la vente entre particuliers.

2. Diagnostic immobilier

Les diagnostics réglementaires à remettre à l’acquéreur varient selon qu’il s’agisse de la vente d’une maison individuelle ou d’un logement en copropriété.

Dans tous les cas le vendeur doit fournir à l’acquéreur l’ensemble des diagnostics suivants :

  • Diagnostic de performance énergétique DEP (coût moyen 120€)
  • Constat de risque d’exposition au plomb Crep (coût moyen 160€)
  • État mentionnant la présence ou l’absence d’amiante (coût moyen 120€)
  • État de l’installation intérieure de l’électricité si l’installation a plus de 15 ans  (coût moyen 120€)
  • État de l’installation intérieure du gaz si l’installation a plus de 15 ans (coût moyen 115€)
  • État relatif à la présence de termites permettant de savoir si la maison est située dans une zone à risque  (coût moyen 125€)
  • État des risques et pollutions (naturels, miniers, technologiques, sismiques, radon…) permettant de savoir si la maison est située dans une zone à risque. Gratuit

Pour une maison individuelle le diagnostic de l’État de l’installation d’assainissement non collectif est obligatoire (coût moyen 125€)

Dans le cas d’un logement en copropriété. Le vendeur doit aussi mentionner à l’acquéreur :

  • la surface privative du lot de copropriété (Loi Carrez)  (coût moyen 85€)
  • et la présence d’un risque de mérule (champignon) dans la construction lorsque le logement est situé dans une zone à risque ayant fait l’objet d’un arrêté. L’arrêté est consultable en préfecture du département ou sur son site internet. (coût moyen 200€)

3. Réparations de mise au norme

Si l’inspection de votre maison ou appartement révèle des problèmes majeurs, Les anomalies qui sont listées peuvent éventuellement servir de prétexte à une négociation commerciale pour tenir compte des travaux

Il est donc important de vous y préparer avant de choisir de vendre, surtout si vous prévoyez un problème lors de l’inspection de votre bien.

4. Réparations pour mettre en valeur votre bien

Si vous songez à vendre votre maison, il y a fort à parier que quelques réparations pourraient être effectuées pour embellir votre maison et même augmenter sa valeur. Si vous avez remis à plus tard la peinture d’une chambre à coucher, la réparation d’un escalier ou la réparation d’un robinet qui fuit, c’est le moment d’apporter ces changements.

5. Home staging

Les acheteurs aiment avoir une idée claire de ce à quoi ressemblera la maison avec leurs meubles à l’intérieur. Si votre appartement est inoccupée ou si vos biens sont désuets, vous voudrez peut-être embaucher un professionnel du home staging qui pourra s’occuper des meubles et des accessoires. Ainsi, augmenter la valeur de votre bien

6. Services publics

Si vous prévoyez déménager avant de vendre votre maison, vous voudrez continuer à payer votre chauffage et votre électricité. Une maison sans chauffage et sans éclairage peut être très difficile à montrer aux acheteurs. Vos factures de services publics actuelles peuvent vous donner une idée de ce que cela vous coûtera.

7. Remboursement de l’hypothèque

Le produit de la vente de votre maison servira à rembourser votre prêt hypothécaire, mais il est probable que le montant inscrit sur votre relevé hypothécaire soit un peu inférieur à ce que vous devez. Rapprochez vous de votre banque pour savoir si vous avez des pénalités pour remboursement anticipé ou des frais associées à votre hypothèque.

Bon nombre des frais susmentionnés sont négociables. Pour autant, ce n’est pas de l’argent jeté par les fenêtres. L’investissement dans la vente de votre bien vous permettra de créer un coup de cœur chez les visiteurs de votre logement, permettra de valoriser votre bien. Ainsi, augmenter son prix de vente.

Savoir combien il en coûtera pour vendre une maison ou un appartement peut vous aider à éviter d’être déçu au moment de la mise sur le marché de votre bien.

 

Aucun commentaire

Ajoutez votre commentaire